AfriK4R

L'initiative de l'Afrique pour les résultats (AfriK4R), élaborée par les membres de l'AfCoP, constitue une approche régionale qui vise à une Afrique bénéficiant d’une croissance et d’un développement durable par la gestion axée sur les résultats.

 

Lancée en 2012, l'initiative AfriK4R a établi un partenariat avec deux communautés économiques régionales – le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA) et l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) – pour renforcer les processus de développement au plan régional et contribuer à accélérer l'intégration régionale et la mise en œuvre des politiques grâce aux outils et principes de la GRD.

 

En 2013, les CoPs de l'UEMOA et du COMESA- ont été créées pour faciliter le partage des bonnes pratiques et encourager les pays à mettre en œuvre une série d'activités.

 

À ce jour, dix-sept pays africains sont engagés auprès de l'initiative AfriK4R et déploient une feuille de route nationale d’AfriK4R afin d’intégrer la gestion axée sur les résultats traditionnels aux plans nationaux et régionaux.

 

Les CoP nationales utilisent la feuille de route d’AfriK4R en tant que cadre pour favoriser l'intégration de la GRD. Les activités menées par chaque CoP nationale sont supervisées par un comité d'élus constitués de:

 

  • 2 coaches nationaux
  • 1 point focal national
  • 1 point focal de la BAD

 

La feuille de route nationale d’AfriK4R commence par l'établissement d'une communauté de pratiques (CoP) et se poursuit avec la mise en œuvre d’activités visant à aider l’intégration de la gestion axée sur les résultats dans des domaines clés des politiques nationales et régionales. Des réunions régionales d'examen par les pairs visant à faire le bilan des progrès des pays et à planifier les prochaines étables font partie intégrante du cycle de la feuille de route nationale.

Outil d’AfriK4R d’évaluation de l’état préparation

L'outil d'évaluation de l'état de préparation AfriK4R est un cadre intégré qui mesure l’institutionnalisation et les progrès de la GRD dans un pays, une institution ou une communauté économique régionale.

 

Trois cadres ont été élaborés sur la base des six piliers de la GRD. Ils répondent aux différents besoins en évaluation aux plans des pays, des institutions et des réformes politiques :

  • Plan nationale – Évalue la capacité du gouvernement à produire des résultats à travers le cycle de gestion du secteur public tout entier, ainsi que ses institutions, systèmes et processus.
  • Plan institutionnel – Évalue l'efficacité de l'organisation dans l'utilisation des ressources matérielles, humaines et financières pour la prestation des biens et services en tandem avec sa mission.
  • Plan d’une politique publique – Évalue la façon l’utilisation des principes et outils de la gestion axée sur les résultats dans la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des politiques concernées pour atteindre des objectifs ciblés.

 

L'outil d'évaluation de l'état de préparation d’AfriK4R s'articule autour des six piliers de la GRD visant à parvenir à une amélioration durable de la vie des gens. Les piliers sur lesquels sont fondés une série de composantes sont:

  1. Planification stratégique
  2. Budgétisation axée sur les résultats
  3. Capacité institutionnelle à fournir des biens et services
  4. Suivi et évaluation, systèmes d’information et capacité statistique
  5. Leadership
  6. Redevabilité et partenariat.

 

Les six piliers de la Gestion Axée sur les Résultats du Développement (GRD)

Planification stratégique. Mesure comment la planification d'un pays est stratégique, opérationnelle et participative. Ce pilier détermine si un pays s'est fixé des objectifs prioritaires de changement social à atteindre sur une période de temps limitée; assure l'identification de programmes, des extrants (biens et services) à produire, et identifie les unités institutionnelles et le personnel responsable de l'atteinte des résultats, avec la participation des parties prenantes.

 

Budgétisation axée sur les résultats. Mesure la capacité à formuler des budgets transparents et fiscalement légitimes qui reflètent les priorités nationales dans l'intérêt du bien public. Le pilier évalue les éléments budgétaires nécessaires pour atteindre les objectifs et les résultats stratégiques du plan (perspectives économiques à moyen terme, structure d'incitation); les ressources; l'efficacité et la pertinence des interventions de l'État, ainsi que l'harmonisation de cadre budgétaire et la conformité.

 

Renforcement des capacités institutionnelles de mise en œuvre. Au cœur de la création de valeur publique, ce pilier mesure la coordination des projets et programmes, et leur alignement avec les objectifs nationaux, ainsi que les capacités institutionnelles, techniques et humaines pour une mise en œuvre effective.

 

Suivi et évaluation, renforcement des capacités statistiques et systèmes d'information. La capacité d'examiner les effets et les impacts de l'action gouvernementale sur la réalité sociale. Examine l’existence et l'efficacité de l'entité responsable de la coordination gouvernementale du suivi du plan, ses fondements réglementaires pour un suivi et une évaluation appropriée. Ce pilier mesure également la pertinence et la fiabilité des systèmes d'information statistique.

 

Leadership. Le niveau d’appropriation du pays est essentiel à l'établissement d'une culture de résultat et à la mise en œuvre de la GRD. Le pilier évalue le niveau de participation, d'ouverture et de transparence des dirigeants politiques dans la prise de décisions et dans la réforme pour le changement. Le degré de conformité à un engagement est l'un des indicateurs utilisés pour évaluer le leadership.

 

La redevabilité et le partenariat. La redevabilité rend les fonctionnaires et institutions publiques responsables de leur comportement et let pose en capacité de répondre aux entités qui leur accorde l’autorité. Le pilier évalue la mesure dans laquelle les institutions sont redevables, le degré de participation des acteurs non étatiques, la qualité de la rétroaction et des informations pour la prise de décision et le niveau d'alignement des partenaires au développement avec les processus de planification nationaux.